fée

Publié le par judesigner

on va changer un peu! Voici une illustration, à vous d'écrire son histoire. Au moins le début, je continuerai, ou on continuera à plusieurs...

Publié dans créatures

Commenter cet article

Eden 21/04/2006 09:59

ele ferma les yeux, un peu peur, mais le chemain a etait fait jusqua la,ele se souvient comment ça etait dur de prendre le currage ,d'afronter ses peur ,ses doutes ,et quiter le cordon.Maintenant ele etait prete pour trouver celui que fera l'union,une union appelé dans le temps "le cerle de lumière bleu"....

judesigner 19/04/2006 22:18

L'ile magique de Krillia se dressait droit devant Branwen. Le vent soufflait, une bourrasque manqua de la faire chavirer et de se crasher contre un pic rocheux. Elle se posa et replia ses ailes. Quatres bras c'est bien trop se disait elle de temps entemps, mais à ce moment précis, ils lui étaient bien utiles. Ainsi, elle pouvait attraper des fruits et éplucher ceux qu'elle avait déjà cueillit. Tout d'un coup, un sentiment de malaise l'envahit. Le souffle rauque d'un animal énorme lui caressait le cou .

thanna 10/04/2006 17:11

Juste avant de m'envoler vers la capitale... je laisse une surprise pour toi, chez moi dans ma rubrique "Blogs préférés"...
Je retrouve tes dessins et leur enchantement !...

judesigner 04/04/2006 01:26

Bravo! Un très bon début qui colle parfaitement à l'illustration.Si tu te te sens inspirée, tu peux écrire la suite, sinon, je l'écrirai. Continuons comme ça, les récits à plusieurs sont toujours intéressants.

Keridwen 04/04/2006 00:45

Branwen s'élança dans les airs en jetant un dernier regard, plein de reproches amers, à celui qui ne devait jamais la revoir sous cette forme. Ses mains esquissèrent un geste d'adieu et elle étendit largement ses ailes diaphanes dans l'air tiédi de la fin de journée.Elle se sentait à nouveau libre, détachée de toute responsabilité, soulagée mais un peu inquiète malgré tout. Elle finit par jeter ce doute obscur au fond de son esprit et vogua tranquillement entre deux courants d'air chaud, de nuage en nuage jusqu'à la frontière brumeuse qui marquait la fin de ce monde. Sans hésiter, elle piqua une tête et plongea à travers le brouillard en direction de l'île magique.